Les Poilus Cantalous

Nouvelle vie d'une famille très… poilue

Étiquette : déménager

Nouvel appart’ !

… Mais par contre, on est en face d’un camping et les touristes, on en a un peu marre.

Pour revenir sur la notion de responsabilité, est-ce responsable d’emmener en chien en vacances alors qu’il est réactif, qu,il est à l’attache « à l’arrache », sans surveillance et qu’il déboule derrière les haies pour agresser ?

Puis tout à l’heure, en partant en balade avec Anouk, quelqu’un me demande si elle est pure. Pure quoi ? Pure race ? Quelle race ? Non, pas la peine de l’embarquer, elle est croisée de chez croisés (presque à faire l’inquisition pour une meule de Salers) et en plus, elle est stérilisée.
Non mais ? …

Outre ces désagréments qui devraient partir à la fin de l’été (tout comme les fortes températures), ici, c’est sympa. Il y a des chemins de rando juste à côté, et des montagnes pas trop loin. L’appartement est assez grand pour avoir un bureau ET une chambre d’ami, puis on dort sous les toits donc on entend la pluie.
La rivière n’est pas loin, et elle est très agréable (sauf quand il y a des touristes).
Bref, on s’acclimate, on se met déjà à râler (contre les touristes).

Debian et Gentoo restent chez nous et commencent à sortir en harnais, et ils aiment un peu trop ça. J’ai mal géré et je me retrouve avec un seul harnais pour les deux, ce qui génère beaucoup de frustration ! Il faut que je les entraîne à sauter sur les épaules et par extension sur un sac à dos, puis à être transportés dans un sac (Debian avait l’air partant pour venir au marché dans le sac à main !). Le rappel est aussi un élément à travailler, même si pour le moment le « viens voir cette branche qui bouge » fonctionne plutôt bien.

On s’est décidée sur une deuxième poilus-mobile qui devrait leur plaire (à nous aussi vu qu’il y a la clim’ et que les déplacements en été sont horribles). Quand l’aura-t-on ? Là est la question (dans un peu moins d’une semaine si tout va bien !).

La catification se fait doucement, par manque de moyens ou parce que ce n’est pas la bonne période (au printemps, on tente le semis de vigne argentée ! A priori, c’est de la bonne pour les chats).

J’envisage de reprendre la course à pieds mais j’ai toujours des douleurs au ventre (au niveau des cicatrices) lors des efforts prolongés. Je pense que je vais attendre de récupérer un peu plus ! Il y a aussi des cours de Qi Gong ici. En fait, il y a plein de choses, dont une ostéopathe qui a facilement de la place, le grand luxe. (J’ai cru voir qu’il y avait de la réflexologie plantaire dans le secteur…)
J’espère que les choses vont aller vers un mieux, il y a eu plein de choses très nulles ces derniers temps, j’ai envie d’avancer (bien sûr, j’ai encore plein d’idées de métiers que je pourrais exercer).

Petit coup de pouce pour la cagnotte de Miko, qui est en accueil chez moi :
Cagnotte Leetchi pour les soins de Miko
Miko est un petit chaton trouvé il y a trois semaines entre une route et une voie de chemins de fer, il est arrivé chez moi en accueil le temps de le remettre sur pattes et de lui trouver une famille. Sauf que la partie « remettre sur pattes » semble plus compliqué que prévu : Miko a du aller aux Urgences véto jeudi dernier à cause d’une fièvre et de douleurs importantes ! Il avait consulté à peine une semaine avant mais… Il a eu plusieurs prises de sang (et du coup était beaucoup moins sympa au fur et à mesure) pour éliminer toutes les grosses pistes virales : il est négatif à tout ! Il a donc eu un antibio large spectre, à défaut d’un traitement ciblé (on devait cibler quoi ?), qui lui a permis de faire descendre sa température, ce que les anti-inflammatoires n’avaient pas permis (ouf !).
Il prend son traitement comme le chaton tout gentil qu’il est (juste à mettre le comprimé dans la bouche, il l’avale !), et on surveille sa température (bon, ça, il aime un peu moins).
On fera le point en milieu de semaine car il a également des vertèbres très douloureuses, on ne sait pas si ça vient avec le « pack » ou si c’est indépendant.
Sinon, j’avoue que je ne suis pas neutre sur l’intérêt de cette cagnotte car j’ai avancé les soins :p



Il n’y a ni bon, ni mauvais choix.

Pour ceux qui n’auraient pas vu passer l’information, Erwane a eu deux (deux !) postes pour l’année scolaire, mi-collège, mi-lycée, et tout ça en restant à Aurillac.
Pas besoin de déménager donc, ne reste plus qu’à croiser les doigts pour le CAPÈS (et faire preuve de tout l’encouragement possible de mon côté, dit comme cela, on dirait une femme au foyer, gambare~).

Pas besoin de déménager. Pas besoin de… déménager.
Bon, plus qu’à reprendre tout ce que j’avais mis en plan depuis mai (voir avant quand la question se posait sur l’avenir pro). Et reprendre ma remise en fonction, pas forcément dans une optique professionnelle, mais au moins pour me débarrasser de cet (énième) épisode dépressif.

Les finances vont repartir dans le bon sens (enfin, sauf si complication avec le triangle maudit CAF/Pôle Emploi/MDPH, qui j’espère va s’éteindre avec le triangle d’été. Ou dois-je aller faire une visite au triangle des bermudes pour expier ?).

Vient le moment où on se dit que la grande partie de ce qui était externe à soi semble se résoudre et qu’il faudrait peut être s’intéresser aux choses que l’on peut changer soi même. Je me mets petit à petit à la promotion de mon groupe de balades canines (coucou ! Vous avez un chien ? Vous habitez dans le Cantal ? Venez vous promener avec nous !).
Et là, je suis bloquée sur deux voir trois projets.

J’ai lancé un bullet journal en décembre dernier, et celui ci est assez minimal. Je souhaitais y intégrer des concepts rencontrés de ci de là sur les Internets :
– le challenge productivité : sur le principe, chaque tâche peut être quantifiée en points, et arrivé à un certain nombre de points, on s’offre quelque chose. Problèmes : sur ma table de chevet trône le livre « Plenty in life is free » (« Pas mal de choses dans la vie sont gratuites ») et je n’aime pas l’idée qu’il y a derrière de consommer. D’un autre côté, je consomme DÉJÀ des livres et autres… Mais le mettre en récompense ? J’ai peur que cela apporte un côté stressant au challenge et me bloque dans toute initiative.
Bref, à un moment c’est oui, à un autre c’est non, et souvent c’est je sais pas.
– perdre du poids : BORDEL MAIS COMMENT FAIRE AVEC MON TRAITEMENT ?!? Hum. Non, je me pose vraiment la question. Faire plus de sport… Ça rejoint le challenge productivité car ma balance ne m’offre aucune récompense (à part le fait d’en prendre moins vite ?). Les soignants ne sont pas d’une grande aide et se contrefoutent du fait que non, j’ai pas spécialement envie de retourner à 95kg+.
– adopter un chachat/prendre un toutou en FA : les deux ont leurs avantages et leurs inconvénients. Dog restera jusqu’à la fin dans la famille qui a pris le relais (on ne veut pas lui infliger un nouveau changement d’environnement et il se plait très bien là bas), Cookies a peut être un lymphome et ne veut pas dire combien de temps elle va encore rester avec nous, la vilaine. Bref, un chien, deux chats, peut être plus qu’un chat. Les effectifs diminuent, je ne sais pas si je peux l’accepter et je ne sais pas si je suis prête à faire entrer un nouveau poilu dans la tribu. Peur de devoir l’intégrer, que ce soit difficile à gérer, de ne pas avoir le coup de cœur, que ça se passe mal, que le nouveau ne soit pas accepter, des soucis que cela peut engendrer, des dangers dans lesquels il pourrait se mettre…
Beaucoup de questions, oui, non, je ne sais pas.

Ou voir les choses les unes après les autres, tester des idées, rebondir, tenter autre chose. Essayer ?

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén