En ce moment, je tente de me remettre aux MOOC (merci ma môman qui suit religieusement ses cours pendant les vacances scolaires), et j’ai choisi le thème des polluants et des toxiques dans notre environnement.
Je suis donc tombée sur cet article Wikipédia du benzopyrène.

Les benzopyrènes sont produits par combustion incomplète de composés aromatiques.
[…]
le chauffage au bois, émetteur d’hydrocarbures aromatiques polycycliques dans l’atmosphère.
les brûlages de déchets verts, sont aussi des sources de benzopyrène à prendre en compte ; en milieu rural, la combustion du bois conduit à des niveaux élevés de B[a]P dans l’air extérieur12,13.
dans les barbecues, où le benzopyrène est produit par combustion incomplète des graisses animales au contact des flammes de charbon de bois. Les concentrations peuvent atteindre 10 μg/kg de viande14.

Wikipédia

Mais le Hygge, ce n’est pas aussi les cheminées et – en été – les barbecues ? On parle bien aussi des bougies voir de l’encens, et, en ce qui concerne la pollution de l’air intérieur, ce n’est pas génial tout ça !
Et en hiver, quelqu’un va-t-il se risque à aérer son appartement en pleine ville pendant 10 minutes ?

Je suis toujours réjouie devant un feu de cheminée, le travail du bois est un travail qui réchauffe qui plus est, et j’adorais ramasser mes fagots de petits bois en promenant mes chiens, mais je ne suis plus sûre de vouloir une cheminée maintenant (quoique, les autres chaudières, finalement…).

Pour le moment, je pense que je vais me contenter des lumières tamisées un peu partout dans la maison (même si j’aime bien avoir une vraie lumière de jour par moment).

P.S. : en fait, je crois que je vais m’installer à Chaudes-Aigues qui pratique une forme de géothermie non voulue :

La source d’eau chaude à Chaudes-Aigues est à 82°C (le guide dit que l’on peut faire un œuf dur en 15 minutes), le sol de l’église est chauffée avec cette eau et l’intérieur est chaud (et humide).