… Néant ?

Hobbes, en pleine sieste

Breaking news, toujours du vrac :
– Hobbes recherche sa famille pour la vie ! Il a décidé de vivre chez nous pour le moment. Bientôt, on recontrôlera le foie (croisons les doigts pour que tout soit revenu à la normale !).
– Pour Baz, ce n’est toujours pas ça. Une nouvelle prise de sang a été faite et envoyée en laboratoire pour tester la thyroïde. J’espère trouver des réponses à pourquoi ça ne va pas. Il allait mieux après 24h de perfusion mais depuis ce matin, il s’isole à nouveau dans la salle de bain. Résultat prévu pour la fin de semaine.
– Déménagement ? Nous attendons une réponse pour une maison située à Aurillac même. Croisons les doigts !
– Fiançailles ! Comme annoncé sur Facebook, Wane et moi nous sommes fiancées. Alliance ruban de Möbius de rigueur.

Gros pif !

Pour le moment, j’ai donné deux cours de FLE (Français Langue Étrangère).
Deux élèves la première fois, plus qu’une la deuxième fois, je ne sais pas comment je dois le prendre.
Je tâtonne, je m’adapte, je me heurte au manque de langue commune, j’apprends, je me demande si je continue, je me demande si je vais en faire mon boulot.

En tout cas, ça rend service (j’espère !).

Un autre rêve serait d’écrire, d’avoir l’envie d’écrire, et d’en avoir le talent. Et, tant qu’on y est, être rémunérée pour cela.
Étrange tout de même de vouloir avoir envie d’écrire.
Mon soucis ? Je ne sais pas vraiment quoi raconter ! Alors je lis, parfois beaucoup, parfois pas du tout (en ce moment, on est plus dans le pas du tout), espérant trouver l’inspiration.
J’attends toujours le moment où je pourrais me lancer à corps perdu dans l’écriture, je doute que ce moment vienne de lui même. Je crois plutôt qu’il faudra créer l’occasion !

En mars, j’ai rendez-vous à Cap Emploi, où l’on parlera sûrement de mes projets professionnels. La conversation partira sûrement sur le fait qu’elle ne sait rien de ces métiers, et que c’est à moi de me renseigner. Puis que c’est pas vraiment facile de trouver une formation.
J’ai l’impression d’y aller juste pour signer un papier et refuser les stages de recherche que l’on me propose. Je ne vois pas l’intérêt de ces stages, le dernier m’a dit que je pouvais faire ce que je voulais, ça ne m’a pas beaucoup aidé.

Enfin, peut être que je serai à nouveau malade la veille du rendez-vous et que je le reporterai pour la énième fois (j’ai eu un mois et demi de répit de cette façon la dernière fois !).

Pis en plus, faut aller jusqu’Aurillac, et payer le stationnement.