Seize jours depuis le dernier article.
Et en seize jours, il peut s’en passer des choses !

Depuis le décès de Post-It lors de mon entrée au rectorat, un postulat s’est mis en place dans mon esprit : toute «bonne» nouvelle (cette bonne nouvelle s’est révélée relative par la suite) se retrouve corrélée à une mauvaise nouvelle dans un espace temps restreint.

Chipette et le dossier du canapé, une grande histoire de grmph.

Chipette et le dossier du canapé, une grande histoire de grmph.

Chipette, arrivée fin octobre chez nous afin de passer une retraite heureuse, a entendu le glas du cancer sonner le 3 novembre, jour de mon anniversaire. Une tumeur à la langue avait été retirée peu avant son arrivée dans le Cantal, la récidive était évidente, nous espérions juste qu’elle soit moins rapide. La décision finale ne s’est pas choisie ce jour là, Chipette avait tout d’abord décidé de profiter des soins palliatifs.

[N’ayant pas de photos de ce moment , je vous invite à imaginer Chipette la bouche dégoulinante d’un mélange de bave et de Recovery, un aliment liquide de convalescence, et le regard revolver «t’avises pas de te foutre de ma gueule».]

La bonne nouvelle dans tout cela ?

Monsukr’dorge a eu un entretien pour un poste non loin de notre trou per… maison quelques jours après cette funeste annonce. Les jours avancent, nous attendons la réponse et le postulat me revient en tête. Ne pas avoir l’emploi ou perdre Chipette ? Durant cette période, l’annonce de Trump élu me redonne confiance en la vie (de Chipette tout du moins), cette mauvaise nouvelle me semblant suffisante pour obtenir un emploi et laisser notre Mamie Chat en vie.

Chipette aura eu de cette façon trois jours de répit (et monsukr’dorge un emploi débuté cette semaine), nous avons du prendre la décision du Grand Voyage samedi dernier.

On pense toujours très fort à toi Chipouillepouille, monsukr’dorge incrémente son stock de viande pour toi en continu.

Pour les autres, Cookies dévalise les stocks de pâtée suite à une erreur logistique (commande tardive du traitement et retard d’envoi, Dog digère un bon brownies suite à une erreur logistique (ne pas laisser le gâteau dans le four et le labradorkiséouvrirlefour seuls dans la maison), Baz fait péter les scores de glycémie mais n’est pas diabétique (juste très stressé chez le vétérinaire) et Anouk espère toujours que je vide le pot de crème fraîche.

Trop d'effort tue l'effort.

Trop d’effort tue l’effort.

De mon côté, je me livre encore et toujours aux expérimentations.

La mâche a été replantée en pleine terre directement dans sa coquille et s’épanouit plutôt bien malgré les conditions climatiques. Les autres salades peinent à pousser et les poireaux demandent leur pause syndicale.

Les buttes n’étaient pas si solides que cela finalement, il y a eu plusieurs glissements de terrain tandis que la couverture ne se décompose pas assez vite pour y pallier. Cela ne gène pas trop les locataires, à quoi bon les perturber ? On reprendra peut-être les fondations au printemps (n’oublions pas l’arrivée du compost !).

Plus grand chose à faire dehors, quelques bulbes (oignons, ail) ont été plantés pour voir ce que ça donne avec l’hiver. Les bulbes restant attendront le printemps avant de pointer le bout de leur germe.

Côté expérimentation en intérieur, je teste la reconstitution des légumes depuis quelques jours !

Ça ressemble un peu à des poulpes, non ? Avec beaucoup plus de pattounes.

Ça ressemble un peu à des poulpes, non ? Avec beaucoup plus de pattounes.

Les copines les endives ! Avec une vinaigrette au miel et des noix, c'est une bonne entrée !

Les copines les endives ! Avec une vinaigrette au miel et des noix, c’est une bonne entrée.

Les restes de poireaux et d’endives vont tenter d’avoir une nouvelle vie, on verra bien ce que cela donne. Je ne sais pas si je vais devoir remettre en terre ou si ce sera consommable de suite, à voir donc !

Des restes de patates douces attendent aussi de voir le miracle de la nature se faire.

Je m’amuse aussi sur divers projets de décoration…
D’autres projets verront le jour au fur et à mesure !