Les Poilus Cantalous

Nouvelle vie d'une famille très… poilue

Mois : août 2016

La France, c’est l’Auvergne avec quelque chose autour.

Les jours défilent les uns après les autres, si semblables et pourtant si différents. On fait le plein de paysage quand il ne fait pas trop chaud.

Quoi de mieux pour échapper à la chaleur que de partir sur les sommets ? (Les esprits tatillons pourront dire que « sommet », c’est vite dit, surtout dans le Massif Central !)
Randonnée aux sources de la Jordanne, qui fait peine à voir en cette période.

Route forestière menant au cirque de la Jordanne

Route forestière menant au cirque de la Jordanne

Une des nombreuses sources de la Jordanne !

Une des nombreuses sources de la Jordanne !

Dog, chien vaillant

Dog, chien vaillant

WP_20160825_004

Pause boisson...

Pause boisson…

Un peu d'eau

Un peu d’eau

Dog, chien toujours vaillant

Dog, chien toujours vaillant

On aperçoit les reliefs !

On aperçoit les reliefs !

Zone de pâturage

Zone de pâturage

A l'aventure !

A l’aventure !

Vue derrière nous

Vue derrière nous

Pause photo ! L'est beau mon profil !

Pause photo ! L’est beau mon profil !

Beau ciel bleu en tout cas :)

Beau ciel bleu en tout cas 🙂

A travers les hautes herbes...

A travers les hautes herbes…

C'est la pause casse-croûte, c'est ça ?

C’est la pause casse-croûte, c’est ça ?

Belle vue !

Belle vue !

Montée le long d'une source

Montée le long d’une source

Retour par un autre chemin forestier

Retour par un autre chemin forestier

WP_20160825_022

Dernière vue

Dernière vue

Voilà pour la petite randonnée de 2h30 (avec les pauses). 5km et 120m de dénivelé positif. Pas grand chose, certes, mais pour Dog, c’est beaucoup !
Plutôt contente d’avoir pu faire ça avec lui, même si c’est de plus en plus dur pour lui (surtout avec les chaleurs actuelles). Pour Anouk, par contre, ce n’est pas grand chose !

Ça, c’était donc jeudi matin.

Vendredi soir (hier donc selon la date d’écriture de cet article), nous avons pu profité de la fraîcheur du lac (et de l’eau !) à une vingtaine de minutes du village.
Plage quasiment privée (juste un endroit pour se garer qui n’est indiqué nul part, un sentier peu visible, et en bas, la plage…), avec des restes de feu. Quoi de mieux pour faire notre barbecue !

WP_20160826_002

Au menu :
– brochettes tomates/poivrons/champignons (enfin, pour moi !)
– sorte de merguez Végan (simili carné)
– pommes de terre et Saint Nectaire (un peu beaucoup brûlés, certes)Les chiens n’ont pas été en reste avec des morceaux de viande également cuit sur la grille ! Un plaisir pour eux (mais, a priori, il n’y en avait pas assez !)

Soirée assez sympathique, paysage reposant, peu de bruits… Les joies du Cantal !

Ne perds jamais espoir, lorsque le soleil se couche, les étoiles apparaissent.

Même si les photos ne sont pas du tout à la hauteur du spectacle que la balade des chiens du soir m’offre – et en attendant de bénéficier d’un meilleur appareil photo -, je tenais à vous partager ce moment.
Vous êtes bien entendu les bienvenus pour en profiter de vos propres yeux ! Ces clichés ne rendent que très peu (voir pas du tout !) hommage aux dégradés que m’offre le ciel chaque soir.

Derrière nous, le chemin que l’on vient de prendre

WP_20160816_014

Aperçu des pâtures

WP_20160816_015

Toujours dans les pâtures, à deux minutes de la maison

 

WP_20160816_016

Retour par « l’avenue » en face de la maison

WP_20160816_018

Sur la gauche

WP_20160816_019

Sur la droite !

 

WP_20160816_020

On se rapproche de la maison (tout à gauche)

 

WP_20160816_021

Le petit parc de Saint Santin Cantales, avec des chalets en location

Voilà pour le voyage lumineux !

Si on attend le moment où tout, absolument tout est prêt, on ne commencera jamais.

Se dépayser, ou l’action de changer d’environnement et/ou d’habitudes, consiste également à apprendre à cohabiter avec les mouches.

Juin 2016, le mois où j’achète ma première voiture, une Clio Break très pratique pour voyager avec les gens. Premier voyage où je parcoure la France de droite à gauche afin de déposer Dog dans sa pension avant de rejoindre la Vendée puis le pays de Brocéliande (quoique, si l’on veut pinailler, je n’étais ni totalement à gauche, ni totalement à droite).

WP_20160613_043
La dernière promenade dans le Val Sans Retour est synonyme de changements, rien ne sera plus jamais comme avant. Ce message n’était pas complètement faux.
Le retour dans le Nord amène une rupture et de là, l’envie de tout changer, de m’écouter, de partir… Trois jours passent, et je pars en direction de l’Auvergne pour y trouver un logement. A peine deux semaines plus tard, je posais mon futon dans mon nouveau logement.

WP_20160717_001

Retour dans le Cantal peu après avec mes affaires

En psychologie de comptoir, on pourrait relier ça à la fuite.
En creusant un peu plus, à un projet mis de côté que la rupture serait venue embraser.
Ou juste à une facilité de scénario, qui sait.

 

WP_20160813_007

Le bonheur du buisson de menthe !

Nous voici donc dans le Cantal, Anouk, Baz, Cookies, Dog et moi.

J’aspire – avec ce blog – à vous partager nos aventures, nos rencontres, nos projets, ou tout ce qui nous concerne de près ou de loin.

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén